Vendre une voiture : quel diplôme doit-on avoir ?

Vous connaissez tous ceux qui travaillent dans ce domaine, même s’ils n’ont pas suivi de formation officielle en vente d’automobiles. C’est ce que l’on entend quand on parle de « vendeurs naturels ». Ils réussissent à persuader les chefs de concession de leur donner une chance sur la surface de vente.

En outre, un nombre stupéfiant de ces mêmes vendeurs abandonnent leurs produits au cours des six premiers mois de vente. Après de nombreuses tentatives et erreurs. S’il fut un temps où les clients qui allumaient des feux pour être mal à l’aise passaient plus ou moins inaperçus, ce temps est révolu depuis longtemps. En réalité, tout est aujourd’hui mesuré et quantifié. Chaque opportunité est cruciale car elle permet de distinguer les objectifs de la concession. Plus rien n’est laissé au hasard !

Pourquoi est-ce le plus beau métier qui soit ?

Comme les vendeurs de voitures s’habillent de façon soignée et élégante, ils ne sont pas physiquement obligés de partir ou de faire des heures supplémentaires. Ils travaillent pour une industrie qui réfléchit régulièrement à des stratégies pour attirer de nombreux clients potentiels. Ils vendent également un produit consommable, qui oblige les clients à faire des achats supplémentaires. Par conséquent, en tant que vendeur, vous disposez d’une clientèle captive.

En réalité, vous la voyez lorsqu’elle se rend à l’atelier de mécanique pour un entretien de routine. Vous pouvez maintenir le contact avec vos clients de cette manière et développer une relation d’affaires avec eux au fil du temps. Prenons l’exemple d’un diplômé universitaire qui achète sa première petite voiture. Elle aura éventuellement besoin de plus d’espace pour sa nouvelle famille. Par conséquent, l’homme d’affaires que vous finirez par embaucher recherchera davantage de luxe, d’options et de confort. Et lorsque vous prendrez votre retraite, vous investirez de l’argent dans la voiture de vos rêves. Non, mais dites-moi quelle autre branche de travail vous donne ces opportunités.

Pourquoi beaucoup de vendeurs abandonnent ?

Parce qu’ils manquent d’un cadre de travail et de techniques de vente efficaces. Ils n’ont aucune connaissance stratégique et n’ont aucune idée de la façon de gérer leur emploi du temps. Toutes ces lacunes sont représentées par un nombre important d’échecs. Et chacun de ces échecs a pour conséquence directe des difficultés financières. Et d’eux naîtra inévitablement une déprime persistante. Ils chercheront un emploi sûr avec un salaire régulier pour améliorer leur situation financière précaire. Il leur manquera aussi de faire du bon travail.

Sans aucun doute, le facteur financier contribue à l’abandon. Sans aucun doute, il faut savoir que plus de 5 000 hommes et femmes vivent très heureux chez différents concessionnaires automobiles au Québec seulement. De plus, une étude salariale menée par Dealer Corporation révèle que le revenu annuel typique d’un représentant commercial se situe entre 45 000 $ et 65 000 $.

Vendez à des passionnés de voiture

Aucun cours ne se construit en un seul jour ! Par conséquent, il est crucial d’être patient et de garder à l’esprit un grand principe de vente lorsque vous traitez avec des personnes qui vous ressemblent. Ainsi, vous pouvez influencer positivement vos revenus en tenant compte de votre âge, de votre zone géographique et de votre environnement, qu’il soit urbain ou campagnard. Par exemple, il sera plus difficile, mais pas impossible, pour un jeune de moins de 21 ans de vendre un camion de 70 000 $ à un homme d’affaires de plus de 60 ans. Utilisez les critères susmentionnés pour jouer gagnant !

Utilisez-les dans votre propre entreprise pour obtenir de bons bénéfices !

La plupart des décisions commerciales sont mûrement réfléchies. Rares sont les personnes qui réussissent à ressentir l’émotion… Et beaucoup plus rares sont ceux qui ont construit leur carrière sur une méthode basée sur des essais et des erreurs. La majorité des personnes qui réussissent dans les affaires choisissent des titres sûrs, attachés à une stratégie spécifique et calculés sur la base de données très essentielles, à savoir le retour sur investissement: en anglais ROI ou également le fameux RSI !

Comparez ces deux possibilités pour comprendre la notion d’investissement. Mais gardez à l’esprit l’impact que cela aura sur vos revenus. D’une part, vous n’avez pas de formation formelle ni de structure organisationnelle, mais vous vous investissez corps et âme dans ce travail. D’autre part, vous prenez le temps d’envisager et d’investir dans une formation professionnelle en vente automobile qui vous fournira les outils et les cadres organisationnels dont vous avez besoin pour tirer parti de toutes les opportunités qui se présenteront en travaillant pour un concessionnaire. Connaissez-vous la différence ? Pas encore, alors ? Vous envisagez une rencontre avec votre client potentiel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.