Qu’est-ce qu’un agent immobilier ?

L’agent immobilier porte parfois le nom de conseiller immobilier. La loi impose à toute personne travaillant dans le secteur de l’immobilier de posséder un certificat professionnel en transactions immobilières. Renseignez-vous sur ses responsabilités, ses points forts et les études qu’il envisage de poursuivre, ainsi que sur son salaire.

Quelles sont les responsabilités d’un agent immobilier ?

Dans le secteur de l’immobilier, un agent est une personne qui s’occupe des transactions immobilières. Il s’agit d’un commercial dont le travail consiste à obtenir les signatures des contrats de vente et de location. Il consacre la majorité de son temps à la prospection, afin de trouver des biens à vendre ou à louer.

Lorsqu’il trouve des propriétaires intéressés par la réalisation de ces accords, il :

  • estimer la valeur d’un appartement ou d’une maison ; commercialiser le bien par le biais d’annonces immobilières ; localiser des acheteurs ou des locataires potentiels.
  • proposer et organiser des visites du bien.
  • aider à la rédaction des contrats de vente et de location.

De nombreux courtiers immobiliers sont des administrateurs de biens, comme la gestion d’immeubles appartenant aux propriétaires (loyers, cautions, etc.).

Un conseiller immobilier peut être indépendant ou employé par une agence immobilière. Cette profession est parfois confondue avec le courtier immobilier (également appelé consultant immobilier) et le gestionnaire immobilier. La différence réside dans le fait qu’il n’est pas soumis à la loi Hoguet et ne dispose pas d’une carte T. De ce fait, la promesse de vente doit être transférée à l’agence immobilière.

Quelles compétences ce professionnel doit-il avoir ?

Avant tout, l’agent commercial doit être disponible et à l’écoute de ses clients. En tant qu’intermédiaire entre acheteurs et vendeurs, il entretient d’excellentes relations commerciales qui lui permettent de participer au processus de négociation. Il est soucieux des besoins de ses clients et est capable de leur faire une proposition adaptée.

De ce fait, il dispose d’un large éventail de compétences juridiques et immobilières. Surtout lorsqu’on lui demande de faire une évaluation monétaire de quelque chose ou d’amener quelqu’un à venir voir quelque chose en démontrant ses compétences techniques  Il est persévérant et sait être patient lorsqu’un acheteur ou un locataire montre des signes d’hésitation. Il a l’intention d’argumenter pour conclure l’affaire de manière positive. D’autre part, il redoublera d’efforts dans sa recherche.

Devenir conseiller immobilier nécessite des études, des formations et des recyclages

Il n’y a pas vraiment de parcours pour devenir agent immobilier. De plus, ce métier peut être exercé sans diplôme, lors d’un changement de carrière par exemple. Les facteurs les plus importants sont la persévérance, le dynamisme et les succès antérieurs. Il existe une variété de formations qui peuvent vous aider à devenir agent immobilier.

Le niveau le plus traditionnel est le bac + 2 :

  • BTS immobilier 
  • BTS commerce

Pour se préparer à une future carrière, on peut poursuivre sa formation en obtenant une licence professionnelle ou un master. En dehors des établissements publics, il existe des établissements privés spécialisés dans les domaines de l’immobilier. L’avantage de ce type d’études est qu’elles peuvent être effectuées en alternance. Ainsi, l’étudiant acquiert une première expérience sur le terrain. Consultez notre page sur les études complémentaires pour plus d’informations.

A lire aussi : décor ethnique : comment choisir un article bon marché ?

Combien gagne un agent immobilier ?

Il est difficile d’estimer le salaire réel d’un agent immobilier. En fonction de son niveau d’expérience, on peut s’attendre à un salaire annuel compris entre 18 000 et 30 000 dollars. Il peut aller jusqu’à 50 000 $ selon l’expérience et l’âge de la personne. Fidèle à lui-même, le revenu d’un agent immobilier dépend fortement à sa compétence. 

Les commissions (5 à 7 % du prix de vente) sont basées sur le nombre et la valeur des transactions immobilières, le type de bien vendu ou loué, le statut de l’acheteur ou du vendeur, le niveau d’éducation de l’acheteur ou du vendeur, le niveau d’expérience de l’acheteur ou du vendeur, le type de bien de l’acheteur ou du vendeur : À titre d’exemple, le salaire d’un agent immobilier haut de gamme est plus élevé que celui d’un agent ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.